confiance - SEBASTIEN CHARPENTIER

Une pédagogie humaine

Apprendre à entendre, prendre du plaisir à jouer, devenir autonome dans sa pratique.

Parce que chaque élève est différent, qu’il soit débutant ou plus expérimenté, je tâche d’identifier ses besoins afin de l’accompagner au mieux dans sa pratique de l’instrument.

Ma démarche n’est pas « scolaire ». Je conçois la musique comme un partage avant tout, une transmission orale plutôt que théorique. Je n’ai pas d’obligation de résultat, de programme fixe, de notation. Je tâche de prendre l’élève tel qu’il est et de travailler les points qui me semblent importants afin d’éveiller sa conscience musicale. Je donne une place importante à l’improvisation et à la créativité. Chaque élève, quel que soit son niveau, est invité à improviser, à explorer les couleurs sonores et à s’exprimer. L’écoute est cultivée. Des exercices de relevé musical adaptés sont proposés à l’élève sur un morceau de son choix. Pour progresser dans sa pratique il faut y prendre du plaisir.

J’ai commencé à enseigner formellement en 2009. Les élèves qui ont persévéré sont en mesure aujourd’hui de jouer en groupe, de relever des morceaux de style pop rock, de comprendre les accords, de composer, d’improviser sur des grilles simples, de jouer des standards blues, jazz.

L’écoute

Développer l’écoute est le plus important. On peut se passer de la théorie pour jouer mais pas de « l’oreille ». Petit à petit l’élève devient capable d’entendre, de mémoriser, les rythmes, les sons, les hauteurs, ainsi que les consonances et les dissonances.

L’harmonie

Permet de comprendre les accords, les gammes, la relation entre les deux. Ce qui rend le musicien plus autonome dans sa pratique. Elle s’étudie avec l’instrument ce qui améliore l’écoute. Elle enrichie l’improvisation et la composition.

Le rythme

Qu’il soit binaire, ternaire ou libre, le rythme combine le son et le silence.
L’élève écoute, entend, puis mémorise le rythme. Du solfège rythmique peut être proposé en fonction des besoins.

Notation musicale

Il existe de nombreuses façons d’écrire la musique. Celles qui nous intéressent pour les musiques actuelles sont les suivantes : les diagrammes pour les gammes et les accords, les grilles, la portée, les tablatures.

Interpréter

En apprenant à jouer un morceau qu’il écoute et apprécie, l’élève développe sa capacité à entendre.

Je lui propose de s’imprégner du morceau en l’écoutant et à le jouer régulièrement avec la musique.

Improviser

On utilise les rythmes et les notes, les consonances et dissonances. Le langage sonore permet d’exprimer nos émotions. Chaque élève, quel que soit son niveau, est invité à improviser, à explorer les couleurs sonores et à s’exprimer. C’est fou ce qu’on peut faire avec quelques notes !

Jeu collectif

Je joue systématiquement avec l’élève. Lors du temps d’improvisation j’assure l’accompagnement dans un premier temps, puis en fonction des capacités de l’élève nous inversons les rôles.

Création musicale

J’accompagne l’élève dans son exploration musicale. Il s’appropriera petit à petit ce language afin d’exprimer ses émotions.
Un morceau peut prendre forme. J’enregistre le travail de l’élève afin qu’il puisse écouter, mémoriser, corriger et améliorer.
Lorsque le morceau est abouti il est possible d’enregistrer une « maquette » ce qui est un objectif intéressant, demande de la persévérance, et permettra à l’élève de partager sa création.